ambition


ambition

ambition [ ɑ̃bisjɔ̃ ] n. f.
ambicion XIIIe; lat. ambitio
1Désir ardent d'obtenir les biens qui peuvent flatter l'amour-propre (pouvoir, honneurs, réussite sociale). « Les hommes commencent par l'amour, finissent par l'ambition » (La Bruyère). Il a de l'ambition. Il manque d'ambition. Il a l'ambition de devenir président. Une ambition démesurée, sans bornes. arrivisme, carriérisme.
2Désir ardent de réussite, dans l'ordre intellectuel, moral. « L'ambition littéraire est [...] la plus répandue » (Duhamel). « Les magnifiques ambitions font faire les grandes choses » (Hugo). J'avais pour lui de grandes ambitions.
3(Sens affaibli) AMBITION DE (restrictif ou négatif). Désir ou prétention. « Toute mon ambition est maintenant de fuir les embêtements » (Flaubert). Je n'ai pas l'ambition d'être la plus élégante.

ambition nom féminin (latin ambitio, de ambire, entourer, briguer) Désir ardent de posséder quelque chose, de parvenir à (faire) quelque chose : Avoir l'ambition de réussir. Désir ardent de gloire, d'honneurs, de réussite sociale : Un homme dévoré d'ambition. Prétention de réussir quelque chose : Je n'ai pas l'ambition de résoudre cette énigme.ambition (citations) nom féminin (latin ambitio, de ambire, entourer, briguer) Jacques Amyot Melun 1513-Auxerre 1593 Car n'être point ambitieux est une grande partie de la privauté et facilité requise à celui qui veut vivre entre les hommes au gouvernement d'une chose publique. Les Vies des hommes illustres, traduit de Plutarque. Jacques Bénigne Bossuet Dijon 1627-Paris 1704 Est-ce là ce grand arbre qui portait son faîte jusqu'aux nues ? Il n'en reste plus qu'un tronc inutile. Est-ce là ce fleuve impétueux qui semblait devoir inonder toute la terre ? Je n'aperçois plus qu'un peu d'écume. Sermon sur l'ambition Sébastien Roch Nicolas, dit Nicolas de Chamfort près de Clermont-Ferrand 1740-Paris 1794 Académie française, 1781 Amour, folie aimable ; ambition, sottise sérieuse. Maximes et pensées Gustave Flaubert Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880 Académie française, 1880 Il y a des hommes n'ayant pour mission parmi les autres que de servir d'intermédiaires ; on les franchit comme des ponts, et l'on va plus loin. L'Éducation sentimentale Charles de Gaulle Lille 1890-Colombey-les-Deux-Églises 1970 Les hommes, si lassants à voir dans les manœuvres de l'ambition, combien sont-ils attrayants dans l'action pour une grande cause ! Mémoires de guerre, l'Unité Plon Charles de Gaulle Lille 1890-Colombey-les-Deux-Églises 1970 L'ambition individuelle est une passion enfantine. Propos recueillis par André Malraux dans Les Chênes qu'on abat Gallimard Marie Jean Hérault de Séchelles Paris 1759-Paris 1794 Qui veut la gloire passionnément, finit par l'obtenir, ou du moins en approche de bien près. Mais il faut vouloir, et non pas une fois ; il faut vouloir à tous les instants. Voyage à Montbard, Visite à Buffon Jean de La Bruyère Paris 1645-Versailles 1696 Les hommes commencent par l'amour, finissent par l'ambition et ne se trouvent souvent dans une assiette plus tranquille que lorsqu'ils meurent. Les Caractères, Du cœur François, duc de La Rochefoucauld Paris 1613-Paris 1680 On passe souvent de l'amour à l'ambition, mais on ne revient guère de l'ambition à l'amour. Maximes Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755 Un homme n'est pas malheureux parce qu'il a de l'ambition, mais parce qu'il en est dévoré. Mes pensées Blaise Pascal Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662 Qu'une vie est heureuse quand elle commence par l'amour et qu'elle finit par l'ambition. Discours sur les passions de l'amour Marcel Proust Paris 1871-Paris 1922 C'est pour ainsi dire une revanche de l'ambition que le désir de plaire à ses amis. Contre Sainte-Beuve Gallimard Jean Racine La Ferté-Milon 1639-Paris 1699 Vous dont j'ai pu laisser vieillir l'ambition Dans les honneurs obscurs de quelque légion […]. Britannicus, I, 2, Agrippine Jules Renard Châlons, Mayenne, 1864-Paris 1910 Pour arriver, il faut mettre de l'eau dans son vin, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de vin. Journal, 3 juillet 1894 Gallimard Vittorio Alfieri Asti 1749-Florence 1803 L'ambition, sous la tyrannie, se voyant interdire toutes les routes et tous les objectifs vertueux et sublimes, devient d'autant plus vile et vicieuse qu'elle est plus grande. L'ambizione nella tirannide, trovandosi intercette tutte le vie e tutti i fini virtuosi e sublimi, quanto ella è maggiore, altrettanto più vile riesce e viziosa. Della tirannide, I, 5 Pietro Aretino, dit l'Arétin Arezzo 1492-Venise 1556 L'ambition est le fumier de la gloire. L'ambizione è lo sterco della gloria. Lettere Luis de Góngora y Argote Cordoue 1561-Cordoue 1627 […] Ambition humaine sage paon aux cent yeux… […] Ambición humana prudente pavón hoy con ojos ciento… Sonetos, 319, En la misma ocasión José María Pemán Cadix 1897-Cadix 1981 Pour qui n'ambitionne rien le monde est à portée de la main. Para el que nada ambiciona todo el mundo está a la mano. El divino impaciente, I, en labios de Ignacio de Loyola Jonathan Swift Dublin 1667-Dublin 1745 L'ambition souvent fait accepter les fonctions les plus basses ; c'est ainsi que l'on grimpe dans la même posture que l'on rampe. Ambition often puts men upon doing the meanest offices ; so climbing is performed in the same posture with creeping. Thoughts on Various Subjects ambition (synonymes) nom féminin (latin ambitio, de ambire, entourer, briguer) Désir ardent de posséder quelque chose, de parvenir à (faire) quelque chose
Synonymes :
- but
- visée
Contraires :
- humilité
Désir ardent de gloire, d'honneurs, de réussite sociale
Synonymes :
Contraires :
- indifférence
Prétention de réussir quelque chose
Synonymes :
- prétention

ambition
n. f.
d1./d Désir d'atteindre à la gloire, au pouvoir, à la réussite sociale. Un homme dévoré par l'ambition.
d2./d Aspiration, volonté marquée. Son ambition est de se rendre utile.

⇒AMBITION, subst. fém.
A.— Gén. péj. Recherche immodérée de la domination et des honneurs. Ambition démesurée, avoir de l'ambition :
1. Il a donc sacrifié à sa gloriole, à son ambition, à sa soif de commander, le salut de la capitale, le salut des provinces, le salut du royaume.
MARAT, Les Pamphlets, Dénonciation contre Necker, 1790, p. 83.
2. ... j'aurais besoin, pour être au niveau du commun des hommes, d'être excité par quelque passion sociale, par l'ambition ou le désir constant de m'élever à de grandes places; par l'émulation et le désir de briller dans une assemblée, d'y influer, d'acquérir une réputation etc... Mais mon organisation, mes habitudes, mon caractère mol et efféminé, ma timidité, ma paresse excluent cette sorte de passion.
MAINE DE BIRAN, Journal, 1815, p. 37.
3. Tu vois comme tu es! Toujours à répondre frivolement. Et pis que frivolement. « Couper à quelque chose » : voilà toute votre ambition, à vous autres garçons de 1940. GILLOU. — Moi, j'ai de l'ambition!
GEORGES. — Tu me disais l'autre jour : « je n'ai pas d'ambitions ».
GILLOU. — Ah oui! C'est vrai. — Alors, tu veux que je te parle sérieusement.
H. DE MONTHERLANT, Fils de personne, 1943, II, 4, p. 306.
Rem. Autres syntagmes. 1. Ambition sans bornes, ambition effrénée, ambition exagérée, ambition sans freins, ambition illimitée, ambition insatiable, ambition sans mesure, ambition prométhéenne, ambition titanique. 2. Borner son ambition à, brûler d'ambition, caresser des ambitions, être dévoré d'ambition, être enivré d'ambition, être rongé d'ambition, satisfaire son ambition.
Spécialement
P. méton. Les ambitieux :
4. L'ambition, et généralement toute forme de l'instinct de puissance, est constamment tentée d'abuser de ses moyens pour atteindre plus sûrement ses buts. Mais on ne saurait lui reprocher que cette faiblesse et non, comme l'on blâme la maigre vertu des pusillanimes, la force vitale qui est en elle.
E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 563.
5. L'ambition, considérée sous son aspect morbide, traduit les aspirations du vaniteux et de l'orgueilleux à la réalisation d'un projet flatteur. (...) Elle accompagne la tendance euphorique dans certains états comme la manie aiguë et devient un élément dominant du délire (délire ambitieux) dans les psychoses avec mégalomanie (paralysie générale, paranoïa expansive).
POROT 1960.
THÉOL. MORALE. ,,Péché par lequel on recherche l'honneur d'une manière déréglée, soit qu'on ne le mérite pas, soit qu'on ne le rapporte pas à Dieu, mais uniquement à son avantage personnel.`` (Théol. cath. t. 1, 1 1909).
B.— Désir d'accomplir, de réaliser une grande chose, en y engageant sa fierté, son honneur. Synon. idéal, aspiration.
1. Emploi abs. :
6. La corruption qui naît de vues ambitieuses est bien moins funeste que celle qui résulte de calculs ignobles. L'ambition est compatible avec mille qualités généreuses, la probité, le courage, le désintéressement, l'indépendance : l'avarice ne saurait exister avec aucune de ces qualités. L'on ne peut écarter des emplois les hommes ambitieux : écartons-en du moins les hommes avides...
B. CONSTANT, Principes de politique, 1815, p. 52.
7. Ces heures du soir, il les doit à sa jeune femme, qu'il n'a pas vue de tout le jour. Il sent la médiocrité l'envahir; mais qu'y faire? Il ne lutte plus; se sacrifie, replie au fond de lui ses ambitions, ses rêves, ses espoirs, tout ce qui compromettrait cette félicité ménagère.
A. GIDE, Journal, 1927, p. 850.
8. Dans ma cellule il m'avait interrogé sur mes origines, mes aspirations, mes ambitions. Cette fois, il m'entretint de lui-même, et avec une liberté, une spontanéité dont je suis encore abasourdi quand j'y repense.
A. BILLY, Introïbo, 1939, p. 64.
2. Avec un adj. mélioratif. Ambition généreuse, grande ambition, ambition héroïque, ambition légitime, ambition louable :
9. « Du reste, cette même femme, à laquelle on eût si difficilement arraché un écu, disait l'empereur, eût tout donné pour préparer mon retour de l'île d'Elbe; et après Waterloo elle m'eût remis entre les mains tout ce qu'elle possédait pour aider à rétablir mes affaires : elle me l'a offert; elle se fût condamnée au pain noir sans murmure.
C'est que chez elle le grand l'emportait encore sur le petit : la fierté, la noble ambition marchait chez elle avant l'avarice.»
E.-D. DE LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, pp. 633-634.
3. Ambition de + inf. Désir vif de :
10. ... mais aussi l'action humaine a pour inévitable ambition d'atteindre et d'employer, de définir et de réaliser en elle cette idée de la perfection.
M. BLONDEL, L'action, 1893, p. 354.
11. L'enfant a cette ambition d'être un homme; il ne faut point le tromper; encore moins lui donner à choisir dans ce qu'il ignore.
ALAIN, Propos, 1925, p. 658.
C.— Spéc. Ardeur dans l'action.
1. Région. (Canada). Ardeur, ténacité. ,,Un cheval qui a de l'ambition (= cheval ardent).`` (Canada 1930).
,,Être à l'ambition, travailler d'ambition : (rivaliser, travailler avec ardeur, avec ténacité).`` (Canada 1930).
2. ESCR. Tirer d'ambition. Tirer avec ardeur et volonté de toucher l'adversaire :
12. [Dans un assaut de fleuret] il ne s'agit pas de nier la botte, on vous accuserait de tirer d'ambition ce qui ne doit pas avoir lieu dans un amusement.
L. VIDAL, J. DELMART, La Caserne, mœurs militaires, 1833, p. 119.
Prononc. :[]. Même notation que pour ambitieux ds PASSY 1914.
Étymol. ET HIST. — 1279 « désir passionné des honneurs, des dignités » (LAUR., Somme, ms. Troyes, f° 8 v° ds GDF. Compl. : La quarte brance d'orguil est fole baierie, que on appelle en clergie ambicion). Ordinairement plutôt en mauvaise part. Ac. 1694 note ,,se prend quelquefois en bonne part, et on s'en sert pour exprimer un juste désir de faire de grandes actions qui soient dignes d'honneur``.
Empr. du lat. ambitio attesté dep. PLAUTE, Trin., 1033 ds TLL s.v., 1852, 25 au sens de « démarche des candidats pour solliciter les suffrages » d'où « désir des honneurs », également ds PLAUTE, Amph., 76, ibid., 1852, 84.
STAT. — Fréq. abs. litt. :3 492. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 6 478, b) 4 644; XXe s. : a) 3 908, b) 4 484.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAR 1960. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — Canada 1930. — DAIRE 1759. — Divin. 1964. — DUP. 1961. — FÉR. 1768. — GEORGIN (R.). Le Français au Canada. Déf. Lang. fr. 1969, n° 47, p. 44. — LACR. 1963. — LAV. Diffic. 1846. — MARCEL 1938. — MAT. Louis-Philippe. 1951, p. 105. — NOTER-LÉC. 1912. — Pol. 1868. — POROT 1960. — SILL. 1965. — Théol cath. t. 1, 1 1909.

ambition [ɑ̃bisjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1279; du lat. ambitio, d'abord « démarche pour solliciter des suffrages », de amb- « autour », et ire « aller ».
1 (L'ambition, l'ambition de qqn). Désir intense d'obtenir les biens qui peuvent flatter l'amour-propre (pouvoir, honneurs, réussite sociale). → L'appétit, la faim… des honneurs. || Avoir de l'ambition. || Être plein, animé, dévoré, torturé… d'ambition; brûler d'ambition. || Un cœur rongé d'ambition (→ Enfer, cit. 18). || Être poussé par l'ambition. || Une ambition démesurée, dévorante, effrénée, insatiable, sans borne, sans limite. || C'est l'ambition qui le fait agir. || Délire de l'ambition. Mégalomanie. || L'ambition de qqn. || Assouvir son ambition. || Il manque d'ambition. || Passer trois ou quatre heures par jour à ces platitudes (cit. 4) d'ambition.
1 L'ambition, qui est une faim d'honneurs (…)
Pierre Charron, Sagesse, I, 21.
2 J'ai de l'ambition, et, soit vice ou vertu (…)
Mon cœur sous son fardeau veut bien être abattu (…)
Corneille, Pompée, II, 1.
3 L'ambition déplaît quand elle est assouvie,
D'une contraire ardeur son ardeur est suivie.
Corneille, Cinna, II, 1.
4 On passe souvent de l'amour à l'ambition, mais on ne revient guère de l'ambition à l'amour.
La Rochefoucauld, Maximes, 490.
5 Les hommes commencent par l'amour, finissent par l'ambition, et ne se trouvent souvent dans une assiette plus tranquille que lorsqu'ils meurent.
La Bruyère, les Caractères, IV, 76.
6 Qu'une vie est heureuse quand elle commence par l'amour et finit par l'ambition ! Si j'avais à en choisir une, je prendrais celle-là.
Pascal, Disc. sur les passions de l'amour.
7 L'ambition ardente exile les plaisirs dès la jeunesse pour gouverner seule.
Vauvenargues, Maximes, 16, éd. Somogy.
8 Un homme passionné de l'ambition doit être ou excessivement injuste ou furieusement présomptueux : injuste s'il recherche des honneurs dont il se croit indigne, présomptueux s'il se persuade en être digne (…)
Bourdaloue, Ambition.
9 J'avais prévu ma chute en montant sur le faîte.
Je m'y suis trop complu; mais qui n'a dans la tête
Un petit grain d'ambition ?
La Fontaine, Fables, X, 9.
10 (…) un homme n'est pas malheureux parce qu'il a de l'ambition; mais parce qu'il en est dévoré.
Montesquieu, Cahiers, p. 19.
11 J'ai l'ambition qu'il faut pour me faire prendre part aux choses de la vie (…)
Montesquieu, Cahiers, p. 3.
11.1 L'ancien tonnelier rongé d'ambition cherchait, disaient-ils, pour gendre quelque pair de France, à qui deux cent mille livres de rente feraient accepter tous les tonneaux passés, présents et futurs des Grandet.
Balzac, Eugénie Grandet, éd. 1838, p. 44.
11.2 — Entre, général, dit le czar d'une voix brève, et dis-moi tout ce que tu sais d'Ivan Ogareff.
— C'est un homme extrêmement dangereux, Sire, répondit le grand maître de police.
— Il avait rang de colonel ?
— Oui, Sire.
— C'était un officier intelligent ?
— Très intelligent, mais impossible à maîtriser, et d'une ambition effrénée qui ne reculait devant rien.
J. Verne, Michel Strogoff, p. 18-19.
11.3 Je ne renonce pas à l'ambition. C'est un feu qui brûle en moi, à l'étouffée, mais qui brûle toujours.
J. Renard, Journal, 1er janv. 1897.
12 Éperonné d'une ambition toute neuve (…)
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, III, V.
13 (…) le prurit de l'ambition.
A. Maurois, Études littéraires, t. II, p. 218.
2 Qualifié. (Une, des ambitions). Désir ardent de réussite, dans l'ordre intellectuel, moral. Aspiration, idéal. || Avoir une grande ambition. || Une grande, une généreuse, une noble ambition. || Des ambitions artistiques, littéraires.Les ambitions de qqn. || Être le martyr (cit. 7) de ses ambitions.
14 Une noble ambition est un sentiment utile à la société, lorsqu'il se dirige bien.
Montesquieu, Cahiers, p. 269.
15 Les magnifiques ambitions font faire les grandes choses.
Hugo, Littérature et Philosophie mêlées, But.
16 L'ambition littéraire est, de toutes celles qui tourmentent le cœur des hommes, la plus répandue, la moins timide et la plus prompte à se découvrir.
G. Duhamel, Discours aux nuages, p. 12.
3 (Une, des ambitions). Désir, souhait quant à l'avenir personnel. || Il n'a qu'une ambition dans la vie : c'est de… || L'ambition de… (et inf.). || Avoir l'ambition d'accomplir telle ou telle chose. But, désir, dessein, prétention, visée, vue.Mettre, borner toute son ambition à (qqch., faire qqch.).Par métonymie. Objet de l'ambition de qqn. → ci-dessous, cit. 17.
17 Ce grand nom (Rome) deviendra l'ambition des rois.
Corneille, Horace, III, 5.
18 Un soupir, un regard, un mot de votre bouche,
Voilà l'ambition d'un cœur comme le mien.
Racine, Bérénice, II, 4.
19 Toute mon ambition maintenant est de fuir les embêtements (…)
Flaubert, Correspondance, t. IV, p. 125.
4 Escr. || Tirer d'ambition, avec ardeur.
CONTR. Désintéressement, indifférence, humilité, modestie.
DÉR. Ambitionner. — (Du lat. ambitio) V. Ambitieux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ambition — AMBITION. s. f. Désir immodéré d honneur, de gloire, d élévation, de distinction. Grande ambition. Ambition déréglée. Ambition démesurée. Ambition sans bornes. Ambition insatiable. Avoir de l ambition.Ambition, se prend aussi en bonne part; mais… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ambition — AMBITION. s. f. Desir excessif d honneur & de grandeur. Grande, desreglée, furieuse, horrible, execrable, pernicieuse ambition. avoir de l ambition. faire quelque chose par ambition. c est un homme sans ambition. plein d ambition. brusler d… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ambition — UK US /æmˈbɪʃən/ noun ► [C] a strong wish to achieve a particular thing: ambition to do sth »After his heart attack, he abandoned his ambition to become CEO. achieve/fulfil/realize your ambition »He has already achieved his main ambition in life… …   Financial and business terms

  • ambition — ambition, aspiration, pretension mean strong desire for advancement. Ambition has personal advancement or preferment as its end; it may be praiseworthy but is sometimes inordinate {ambition for fame} {ambition to hold office} {Iambition to… …   New Dictionary of Synonyms

  • Ambition — • The undue craving for honor Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Ambition     Ambition     † …   Catholic encyclopedia

  • Ambition — Am*bi tion, n. [F. ambition, L. ambitio a going around, especially of candidates for office is Rome, to solicit votes (hence, desire for office or honor), fr. ambire to go around. See {Ambient}, {Issue}.] 1. The act of going about to solicit or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • ambition — Ambition, Ambitio, Ambitus. L homme duquel l ambition le rend mal heureux, Miser ambitionis. Quand on ne va plus que à ambition, ou autre chose, Emeritis stipendiis ambitionis. Tout va par ambition et dissimulation aujourd huy, Mores iam nostri… …   Thresor de la langue françoyse

  • Ambition — is the possession of motivation for power. Ambitious persons seek power either for themselves, for others, or to weild power over others in the name of an ideal.When used to seek an ideal, ambition develops a close relationship to… …   Wikipedia

  • ambition — (n.) mid 14c., from M.Fr. ambition or directly from L. ambitionem (nom. ambitio) a going around, especially to solicit votes, hence a striving for favor, courting, flattery; a desire for honor, thirst for popularity, noun of action from pp. stem… …   Etymology dictionary

  • Ambition — »‹beruflicher› Ehrgeiz«: Das Substantiv ist im 16. Jh. über gleichbed. frz. ambition aus lat. ambitio entlehnt. Das lat. Substantiv bedeutet eigentlich »das Herumgehen«, dann im speziell politischen Sinn »das Herumgehen bei den Wählern in der… …   Das Herkunftswörterbuch